Bienvenue

OGA FRANCE PARTENAIRE

Vendredi 23 Octobre 2020

Cas contact à risque de Covid : mise en place par l’assurance-maladie d’un téléservice permettant de solliciter une demande d’arrêt de travail en ligne.

Vendredi 16 Octobre 2020
Ce service est réservé aux personnes identifiées comme cas contact à risque de Covid par l'assurance-maladie afin qu’elles puissent s’isoler pendant le temps nécessaire, notamment quand elles ne peuvent pas télétravailler.

Afin de simplifier leurs démarches, l’assurance-maladie ouvre, à compter du 3 octobre, un nouveau téléservice leur permettant de solliciter un arrêt de travail en ligne.

Ce téléservice est accessible sur le site declare.ameli.fr également disponible depuis un smartphone. « Après avoir effectué sa demande sur declare.ameli.fr, l’assuré pourra bénéficier d’un arrêt de 7 jours débutant à la date à laquelle l’assurance-maladie l’a contacté pour l’inviter à s’isoler et à réaliser un test, après un contact à risque avec une personne testée positive au coronavirus, indique la CNAM. Pour les assurés qui se seraient déjà spontanément isolés avant cette date, l’arrêt pourra être rétroactif dans la limite de 4 jours. Dans l’hypothèse où les résultats de test ne seraient pas encore connus à la fin de l’arrêt initial, l’assuré pourra demander une prolongation de celui-ci dans la limite de 7 jours supplémentaires. »

Avant de procéder au versement des indemnités journalières, l’assurance-maladie vérifiera que l’assuré est bien connu en tant que cas contact à risque. En cas d’accord, une attestation d’isolement valant arrêt de travail dérogatoire lui sera adressée, qui pourra être présentée à l’employeur.

Source : Le quotidien du pharmacien- Newsletter du 5 oct 2020
'

Nos coordonnées

OGA FRANCE PARTENAIRE
95, boulevard de Sébastopol BP 66205
75062 PARIS CEDEX 02
Téléphone : 01 44 50 51 51 - Télécopie : 01 44 50 51 50

 
Membre de la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA) http://www.fcga.fr

 

Membre de l'UNASA - https://www.unasa.fr 215 000 professionnels libéraux adhérents, et plus du tiers des professionnels adhérents à une association agréée.